Pourquoi faut-il avant tout s’assurer du bon état d’un conduit de fumées ?

Lors de tout projet de rénovation de cheminée, de poêle, de chaudière ou pour toute nouvelle installation d’appareil, il vous faut contrôler l’état du conduit de fumée et vous assurer que le conduit accepte les équipements existants ou à venir.

La norme NF DTU 24.1 définit les configurations acceptables. Une installation vétuste, un conduit devenu plus étanche ou bistré, fragilisé ou de section réduite présente des risques de sécurité, d’assurance et ne permettra pas un fonctionnement optimal.

L’inspection du conduit est primordiale à toute installation, à tout choix d’équipement. C’est pourquoi nous proposons toujours de visiter les lieux avant tout engagement.

Un ramonage, un débistrage peut être suffisant sinon il faut procéder à un tubage ou un chemisage du conduit. rehabilitation

conduit tubage
suie et goudron

Ramonage, débistrage

Un bois trop humide, un tirage de cheminée trop faible, un conduit non étanche sont autant d’éléments qui participent à l’encrassement d’un conduit de fumées. A la longue, suie et goudron se déposent puis se dégradent en bistre. Le bistre inflammable à 200°C est à l’origine des feux de cheminées. Des ramonages périodiques permettront d’entretenir le conduit ou tubage. Pour une rénovation, un débistrage sera nécessaire.